01 janvier 2000

Special Guest - MW, la "Chris de conscience" (suite & fin)...

(suite & fin de la première partie)

A l’entame de la saison 1992, Chris Jackson semble avoir repris confiance en lui. Le nouveau coach des Nuggets, Dan Issel, croit en lui, le joueur ne lui donne pas tort. Avec 19.2 points de moyenne cette saison, il obtient le titre du joueur ayant le plus progressé. Durant l’été 1993, il effectue son pèlerinage à la Mecque et change officiellement de nom. Il s’appelle maintenant Mahmoud Abdul Rauf. Le joueur se sent mieux que jamais, mais se heurte à l’incompréhension des gens, y compris de sa femme dont il divorce. Il s’éloigne de ses coéquipiers, se fait de nouvelles fréquentations. Son entourage le comprend de moins en moins et doute des raisons de sa conversion.

«C’était comme si les gens doutaient que je puisse penser par moi-même. Comme si j’étais un robot programmé pour penser de cette façon. C’est moi qui lisais les livres, c’est moi qui cherchais le dialogue. Je me disais ‘Pourquoi personne ne peut comprendre ça?’ ».

Muhammad Ali avait éclatée la mâchoire de Floyd Patterson pour lui faire dire son nom musulman, Mahmoud constate juste avec dépit :

« Certaines personnes m’appellent Chris. Je leurs dis rappelle toi c’est Mahmoud. Ils me disent qu’ils ne savent pas le prononcer. C’est Ma-Mood. Si tu peux dire ‘I love food’, tu peux dire Ma-Mood. Ils savent qu’ils peuvent le dire. Ils n’en ont juste pas envie ».

Le gouffre s’élargit entre le milieu du basket et Mahmoud. Meilleur joueur de son équipe, il n’obtient pourtant que peu de temps de jeu. Il aimerait jouer chaque minute de chaque match, trouver un rythme. Ses crises de tics sont moins fréquentes quand il peut se rattacher à une routine. Le rituel qu’il ne trouve pas dans le basket, Mahmoud le trouve dans l’Islam, qui règle sa vie au rythme des prières.

Le 5 décembre 2007, Allen Iverson inscrit 51 points face au Lakers, autant que Mahmoud Abdul Rauf 12 ans plus tôt, presque jour pour jour. Entre temps, personne dans la franchise n’a égalé ce chiffre. Les 2 hommes ont des points communs : ils mesurent la même taille, ont tous deux grandi dans la misère, et défrayé la chronique en NBA. Seulement si Iverson déplait à beaucoup pour ses airs de mauvais garçon, Mahmoud, lui, est peut être le joueur le plus haï de l’histoire de la ligue.

Début de la saison 95/96, le joueur informe son équipe qu’il ne souhaite plus assister à la cérémonie honorant l’hymne américain qui a lieu avant chaque match. Selon lui, le nationalisme est contraire à sa religion qui se veut universelle. La NBA donne son aval et demande à Mahmoud de rester dans le vestiaire durant la cérémonie. Pendant 60 matchs, le joueur s’échauffe avec ses partenaires, quitte le terrain alors que ceux-ci se tiennent debout durant l’hymne, puis les rejoint pour la présentation des équipes. Pendant 60 matchs dont la victoire face aux Chicago Bulls, personne ne semble remarquer son absence, jusqu'à une partie à domicile le 12 mars 1996. Ce soir là, alors que résonne l’hymne des Etats-Unis, et que toute la salle se tient debout la main sur le cœur, Mahmoud finit son échauffement en s’étirant sereinement sur le terrain, et se rassoit. La bombe explose. Le pays est sous le choc.
Le Chicago Sun-Times :
« En Grèce, ils l’auraient lapidé. Il est une honte aux Etats-Unis».
Le Birmingham News :
« Il a manqué de respect à une nation qui lui a permis de devenir riche en jouant à un jeu».
Le joueur avait allumé le feu, il envoie l’huile. A la raison religieuse de son boycott de l’hymne, il en ajoute une autre, sûrement présente en lui depuis son enfance pauvre à Gulfport, depuis que son université avait profité de son image sans même offrir une place pour un match à sa mère, depuis qu’on lui demandait de jouer à la balle et de se taire.

« Le drapeau américain est un symbole d’oppression et de tyrannie…Les Etats-Unis ont supportés l’esclavage. Ils ont supporté le développement d’Israël au Moyen Orient, ils ont participé à maintenir l’homme noir à terre. On ne peut pas être du côté de Dieu et de celui de l’oppression ».

Le Bâton Rouge Advocate résume l’avis d’à peu près tout le pays :
« Mieux que tout le monde, il devrait savoir que le drapeau américain, plus que beaucoup d’autres, est un symbole de liberté et d’opportunité. Il lui a offert l’opportunité de s’extirper d’une enfance pauvre à Gulfport, d’obtenir une éducation, et de devenir multimillionnaire avant ses 25 ans. Si c’est ça l’oppression, nous la souhaitons à tout le monde ».

Face au déchaînement médiatique, la NBA réagit en suspendant Abdul Rauf chaque fois qu’il sèchera l’hymne nationale. Liberté d’expression, respect des convictions religieuses ? La ligue balaie et invoque son règlement pour justifier la suspension. Mahmoud met rapidement fin à l’incident en acceptant un compromis : il se tiendra debout durant l’hymne américain mais récitera des prières pour tous ceux qui souffrent. Le basketteur n’est pas Muhammad Ali, il ne va pas au bras de fer, mais ne s’excuse pas pour autant.
« Est-ce que je m’excuse ? Est-ce que je pense avoir eu tort ? Non. C’est ce que je pense… Et je ne suis pas en train de me compromettre. Je pense juste que maintenant, il y a une meilleure façon de faire. L’Islam parle d’honorer son contrat et de prendre des décisions. Mais après avoir pris une décision, si l’on voit qu’il y a quelque chose de mieux, il faut le faire. Et je comprends qu’il y a quelque chose de mieux à faire ».
Faire ce qu’il y a de mieux, c’est peut être ce qui définit la personnalité de Mahmoud qui ne supporte pas d’être en désaccord avec sa conscience.
“Je suis aussi un homme qui tente de parfaire ma vie sur et en dehors du terrain, et qui essaie d’être sincère dans la façon dont je traite les autres personnes et dans tout ce que j’entreprend. Ma vision des choses est qu’il faut être 100% honnête et sincère pour participer à l’hymne national. Ainsi, j’ai choisi de ne manquer de respect à personne et de rester dans le vestiaire pendant que l’hymne était joué».
Ce soucis de perfection dans ses actes est le même qui l’obligeait à prendre une heure pour lacer ses chaussures lorsqu’il était enfant. C’est également la raison de l’échec de sa carrière en NBA. Il n’a jamais su se plier au mode de vie des stars du basket et au fonctionnement de cette ligue si soucieuse du comportement de ses membres. A la fin de la saison 96, Denver se lave les mains en transférant le joueur controversé à Sacramento. Il y garde un statut de paria et la position de ses mains, ouvertes face à son visage en signe de prière, lui vaut de se faire régulièrement huer durant les matchs à l’extérieur. Mahmoud n’a plus sa place dans la ligue. Il ne l’a peut être jamais eu.

Après deux saisons moyennes à Sacramento, Mahmoud part pour la Turquie et le club de Fenerbahçe mais n’oublie pas Gulfport pour autant. Il y crée une mosquée dans un ancien squat, mais renonce à y vivre après avoir retrouvé sa maison recouverte de symboles du Klu Klux Klan. En 2000 il signe pour une dernière saison en NBA, indigne de son talent. Il joue 3 années en Europe puis rejoint le club d’Al-Ittihad en Arabie Saoudite en 2008.

Mahmoud aurait pu devenir l’un des meilleurs meneurs de l’histoire de la NBA. Aujourd’hui, ceux qui se souviennent de lui se rappellent principalement de la controverse du 12 mars 1996. Son tir d’école, son courage, sa générosité : effacés de la mémoire de la ligue. Un gâchis ? Pas pour lui. Mahmoud est devenu ce qu’il souhaitait : un homme parfaitement en accord avec sa conscience.

Article de MW.

13 commentaires:

fragiorne a dit…

"un homme parfaitement en accord avec sa conscience" j'avoue qu'aller jouer en Arabie Saoudite, grand pays des droits de l'homme, c'est faire preuve de courage et de finesse intellectuelle ... Les convertis, dans toutes les religions qui soient, sont toujours les plus barrés et dangereux parce qu'ils se croient permis de juger la terre entière comme s'ils étaient eux même une divinité. Qu'ils la boucle un peu ces sportifs qui se prennent pour des prophètes c'est pas parce qu'ils se font X millions par an qu'ils sont plus intelligents que le reste de l'humanité. Spécial dédicace à Tariq Abdul Wahad : ou es tu ? que fais tu ? es tu encore en vie ?

Dominique a dit…

Je ne pense pas que WM se soit positionné dans son article; il a juste dit la verité, a savoir que Mahmoud Abdul Rauf a choisi la voie de la religion, qu il jugeait la plus apte a satisfaire ses envies et attentes dans la vie.

Particulierement athée et contre toutes croyances en un dogme, quel qu'il soit, je sais néanmoins que certains se sortent de difficultés grace a leur religion.

Avec le recul du non religieux on peut aisément dire que ce serait la meme chose sans la croyance, mais dans certains cas, cet aveuglement peut etre un mal pour un bien.

Qui a vu jouer Chris Jackson sait a quel point il etait une attraction avec ses tiques parfois hallucinnants pour un sportif pro.
A defaut d etre assez lucide pour s en sortir par la seule force de son mental il a prefere se refugier dans la religion.
Tant qu il respecte les autres personnes, est ce que ca compte vraiment qu il croit qu un mec ait crée la terre du jour au lendemain, puis l homme, puis la femme, etc ?

Anonyme a dit…

tu m'as l'air d'etre un monstre de tolérance fragiorne lol!!!
tu parles de droit de l'homme en arabie saoudite mais mon pauvre réveille -toi.Même en occident et particulièrement dans notre beau pays qu'est la France (grands donneurs de leçons ces francais mais rien que l'exemple récent du tchad me donne envie de vomir!!!!) on ne les respecte pas et encore moins dans la premère puissance mondiale que sont les états-unis(irrespect totale des différentes conventions et des droits des personnes lorsque ça les arrange lol; Ah le terrorisme a bon dos lol).
Mélange pas tout jeune homme!!!
Perso, j'éprouve énormément de respect pour ce genre de type qui ,par conviction est prêt à se mettre à dos tout une population soi-disant bien pensante.Il a eu le courage de ses convictions et a pris le risque de tout perdre.
Grand respect à ce petit bonhomme qui fut un très bon et qui aurait pu encore devenir plus grand.
Tu dois préferer les joueurs grands consommateurs avec 3 neurones éteints(sauf quand il s'agit de PS2 type TP lol) et qui finissent leur carriere sans un sou en poche et qu'on retrouve clodo( pas comme TP en effet).

Allez fragiorne salam aleikoum!!!!
Doumams9
P.S : très bel article bien écrit (belle biographie qui devrait etre plus fréquent sur ce type de players hors norme!!!)

greg a dit…

allah est grand !
il aurait au moins pû être power forward

Anonyme a dit…

Cher Doumams9 je retrouve avec plaisir dans ton comment la vision politico-sociétale d'un adolescent attardé genre " bah l'occident de toute façon ils sont méchants aussi ". Maintenant si tu es sûr de toi je t'invite à me prouver en 3 pages que la situation des droits de l'homme, qui comme toute chose humaine terrestre n'est évidemment jamais parfaite et qui n'est pas tout, en Arabie Saoudite où le comment de Dominique n'aurait sûrement même pas pu être publié et aux Etats-Unis ou en France est comparable. Quand au courage des convictions, ta grande tolérance apparemment infiniment supérieure à la mienne m'autorisera à dire que franchement c'est ce que disent tous les extrémistes, les intellectuels stalisnistes s'en servaient sûrement dans les années 50 et je suis sûr que les nazis en avaient une belle paire eux aussi.
Pour finir, je n'ai absolument rien contre la religion ou les différentes façons dont les gens peuvent mener leur vie si ça leur chante rejoignant par là la réponse de Dominique mais je me réserve le droit d'avoir mes propres convictions c'est à dire de me méfier de ceux qui plaçent les leurs au dessus de celles de toute la planète. Ce genre d'attitude si elle devenait générale dégénèrerait illico en guerre civile vu les tensions innombrables de la société américaine : on peut s'exprimer sans toujours forcément monter sur ses grands chevaux ... Sur ce, bons futurs matchs

NB : je n'ai aucune sympathie spéciale pour TP et les joueurs à 3 neurones, je n'ai pas 16 ans et je n'ai jamais cité le mot "terrorisme" dans mon comment soit dit en passent parce que ça n'est pas le sujet

Olivier a dit…

Super bonne idée que cette biographie, merci beaucoup.
Je suis athée, mais j'ai un peu de mal à comprendre quelque chose à propos de la position de Mahmoud Abdul Rauf. Il est bien né aux Etats-Unis ? Alors pourquoi sécher cette hymne. Si il était né en Irak ( ou en Afghanistan, etc... ) j'aurai pu comprendre, mais là, c'est un peu étrange.
Après, je pense que le fanatisme est dangereux et ce quel qu'il soit. Ce n'est pas parce que vous êtes converti que vous êtes dangereux. On n'a pas le droit de forcer quelqu'un à avoir une religion, mais on ne doit surtout pas forcer quelqu'un à ne pas adopter une religion, bien au contraire. C'est une forme de réconfort. C'est aussi plus rassurant, de se dire que la balle qui nous a tué ( celle de fusil hein ), n'était pas une balle perdue, mais une balle destinée, pour qu'on arrive quelque part d'autre. Voilà, encore merci pour cet article, j'espère qu'il y aura d'autres biographies ;)

Anonyme a dit…

Devant la réprobation, je me repends et j'ai d'ailleurs eu écho sur le net d'une belle histoire à peu près semblable que je vous encourage à l'occasion à aller lire sur mon blog www.anyway.sosblog.fr

nicolas

Anonyme a dit…

Super joueur que cet homme, qui menait une des teams les plus sympas de la ligue à l'époque. Mutombo & ellis renvoyaient de la raquette tout ce qui volait à 3m50, et Abdul-Rauf & Robert Pack avaient de la dynamite dans les guiboles ; ils avaient d'ailleurs tous deux participé au dunk contest.
Article très agréable à lire en tout cas !

Flash a dit…

A ben dès qu'on commence à parler religion ou politique, ca part en brioche !! Je ferais pas de commentaires superflus, pas envie d'enculer des mouches toute la soirée...

Très bon article par ailleurs, merci à l'auteur...

mw a dit…

Certains commentaires sont assez surprenants. Premièrement tu peux avoir tort et être en accord avec ta conscience, je ne vois pas de contradiction. Et si Abdul Rauf est parti vivre en Arabie Saoudite il n'a pas pour autant loué ce pays pour la liberté qui y règne. "Les convertis, dans toutes les religions qui soient, sont toujours les plus barrés et dangereux parce qu'ils se croient permis de juger la terre entière": pas très adroit comme argument. Relis l'article et les paroles du joueur:"Ma vision des choses est qu’il faut être 100% honnête et sincère pour participer à l’hymne national. Ainsi, j’ai choisi de ne manquer de respect à personne et de rester dans le vestiaire pendant que l’hymne était joué" Rappel toi aussi qu' Abdul Rauf a accepté 2 jours après sa suspension de se tenir debout pour l'hymne. Ceux qui sont montés sur leurs grands chevaux sont à mon avis plus les médias. Et peut être aussi les personnes qui sont rentrés dans une mosquée de Denver en jouant l'hymne national pendant la prière en réaction au choix du joueur.
Pour ceux que l'histoire de ce joueur intéresse, je conseille la lecture d'un excellent article dans lequel j'ai trouvé beaucoup d'informations pour écrire le miens: http://www.5280.com/issues/2007/0710/feature.php?pageID=873

Anonyme a dit…

Bof, je clos le débat, je crois pas de toute façon qu'un drapeau ou un hymne vaille la peine de s'entredéchirer, je suis juste pas sûr que là où il est parti il ait la même chance de partager sa tolérance et ses grandes pensées. maintenant libre à lui, chacun est libre de sa vie, end of the debate. Le sport est pourtant un peu là aussi pour passer outre tout ça et par pour toujours surenchérir c'est dommage ...

Anonyme a dit…

ah frangione, il est 2h37 et je me pame de rire en lisant tes posts lol.M.le professeur voudrait que je lui fasse 3 pages lol.Reste sérieux tout de meme et relis-toi car ta vision du monde ne dépasse pas la frontière de ta ville et le journal de 13h de JP PERNAULT lol.Je ne vais pas rentrer dans un débat sans fin fin avec toi et te conseille simplement de lire un peu de voyager et surtout de ne pas écouter tout ce qu'on te dit lol
DOUMAMS9
P.S : plus 16 ans mais 31 maintenant lol

Anonyme a dit…

toujours aussi fin. j'apprends maintenant que j'ai 31 ans et que je regarde Jean Pierre Pernaud alors que je ne regarde jamais un JT( ultime argument de ceux qui n'en n'ont aucun ).Apparemment t'as tout vu et tout vécu toi donc je m'incline devant ta grande sagesse. Cela dit garde tes conseils à deux balles pour toi et relis toi aussi puisqu'apparemment t'as l'impression d'être au dessus du lot ça pourra toujours te servir un jour. On est toujours le con de quelqu'un et ça m'étonnerais que t'échappe à la règle, à moins bien sûr que Dieu t'aie envoyé sur Terre pour nous enseigner la sainte vérité. Au passage, lol à la fin de chaque phrase ça ne fait rire que toi. J'espère au moins te faire encore rire puisque tel est ton bon plaisir