31 mai 2008

NBA Draft 2008 - Analyse du Top 14 - Nets, Pacers & Queens...

(Cet article est un travail de groupe entre Unlimited NBA et ses chroniqueurs indépendants.)

Pick n°10 : New Jersey Nets :

Quelles sont les raisons de l’échec de l’équipe ?

STILLBALLIN : Un Jason Kidd à la motivation incertaine, un manque d’impact intérieur, un jeu un peu trop prévisible et une défense sans saveur. Du classique dans le New Jersey, quoi.

KORVER : L'âge d'or des sweeps en play-offs est définitivement révolu. Kidd ou pas, New Jersey n'a jamais paru capable de remonter la pente cette année et le trade Harris-Kidd n'y a rien changé. Les Nets y ont perdu leur leader naturel et personne n'a semblé vraiment apte à le remplacer : Carter est tout sauf un leader et prend toujours autant de mauvais shoots, Harris est encore un peu juste pour y prétendre et Jefferson, le plus efficace de tous, n'a semble t-il aucune volonté de se mettre en avant. Qui plus est, la raquette est un vrai désert, Krstic étant toujours très loin de son meilleur niveau et les autres ( Williams, Swift, Boone ) ne servent à rien d'autre qu'à recevoir un alley-oop de temps en temps et aller gober quelques rebonds.

DOMINIQUE : Le trio Kidd, Carter & Jefferson a fait son temps. L’heure de tourner la page a sonné, surtout en cette période de préparation pour l’accueil de Lebron James aux Jay-Z Nets en 2010-11. Deux stars vieillissantes que tout le monde connaît ne pouvaient plus porter cette équipe en playoffs sans jeu intérieur décent, malgré la saison monstrueuse d’un Jefferson plus fort que jamais.

Quelles sont les forces et les fondations de l’équipe ?

STILLBALLIN : Tout un tas de jeunes joueurs talentueux et dotés d’un bon esprit notamment une belle paire de meneurs complémentaires (Harris et Williams). Oh et puis toujours les deux stars Jefferson et Carter qui font le boulot (et qui peuvent être utilisés dans un trade).

KORVER : Devin Harris est un des meneurs ( si tant est qu'il en soit vraiment un ... ) les plus prometteurs de la Ligue, alliant une vitesse dévastatrice et une défense sur l'homme étouffante. Jefferson sait à peu près tout faire sur un terrain et le fait souvent sobrement et sans déchêts. Krstic à son vrai niveau peut devenir un des meilleurs pivots de la NBA, dans un style typiquement européen fait de gros fondamentaux et de shoots en s'écartant. Nachbar est enfin sorti de sa boîte et apporte pas mal offensivement en sortie de banc.

DOMINIQUE : Devin Harris & Richard Jefferson forme une combinaison 1-3 très athlétique et volontaire en défense. Carter a également très bien joué lorsqu’il a fallu élever le niveau de ses performances suite au départ de Kidd chez les cow-boys. Hélas, Carter est déjà vieux et sur la pente descendante, et si Jefferson n’est pas envoyé ailleurs (on parle du trade pour Anthony), il formerait avec Harris une ossature solide pour la création d’une formation défensive.

Quel est le plus gros besoin de l’équipe, quel genre/type de joueur comblerait les plus grosses carences de l’équipe ?

STILLBALLIN : Un intérieur d’impact (offensivement et défensivement si possible). En effet, Krstic est souvent blessé (et un peu soft) tandis que les jeunes Sean Williams, Josh Boone et DeSagana Diop ne sont pas mauvais mais ne peuvent être autre chose que des role-players pour le moment. D’ailleurs, ces joueurs-là permettent aux Nets de sélectionner un intérieur à fort potentiel s’ils le désirent car ils pourront tenir la baraque le temps que le petiot ce développe.
Sinon, peut-être un shooteur extérieur pour alterner tirs longues distances et pénétrations de Carter et Jefferson.

KORVER : Tout dépend des plans du front office, qui semble décidé à tout chambouler cet été avec un gros trade. Indépendamment de l'hypothétique, les Nets ont de toute façon besoin d'un intérieur solide , probablement d'un nouveau coach pour redémarrer et pourquoi pas un nouveau leader pour donner une identité à cette équipe.

DOMINIQUE : Un intérieur intimidateur. Le potentiel est déjà là avec Williams, Boone et Krstic, mais comme le but est de préparer au mieux l’arrivée de James, tenter de trouver un monstre des raquettes dominateur au rebond est une bonne option.

Qui prendriez vous à la place des GM lors de la draft ?

STILLBALLIN : Le potentiel de DeAndre Jordan contre l’efficacité immédiate de Darrell Arthur. Les Nets ne voudront pas passer à côté de Jordan. C’est lui qu’il prendront, ils peuvent se permettre d’attendre.

KORVER : Les enjeux sont bien plus larges que ceux de la Draft. Très probable donc que le pick ne serve qu'à monter ensuite un trade pour redessiner le visage de l'équipe. Dans cette configuration, un joueur comme Batum, de loin le plus expérimenté du lot restant, pourrait être une bonne monnaie d'échange. Sans conviction vu le gros chantier en cours.

DOMINIQUE : DeAndre Jordan est, depuis deux ans, comparé tantôt à Dwight Howard tantôt à Andrew Bynum, soit les probables deux futurs meilleurs pivots de la ligue. Si Jordan pourrait n’être que la moitié de ces joueurs, ce serait déjà une grande aide pour la raquette légère des Nets. Un rebondeur contreur de haut niveau avec James et Harris, voilà les fondations d’un candidat au titre.


Pick n°11 : Indiana Pacers :

Quelles sont les raisons de l’échec de l’équipe ?

STILLBALLIN : Principalement les blessures à répétitions de leur franchise player, Jermaine O’Neal. Sinon, la défense des Pacers ne leur permet pas s’imposer comme une équipe du haut de tableau. Même à l’Est.

KORVER : Les Pacers ont fait ce qu'ils pouvaient avec des moyens limités et un franchise leader ( Jermaine O'Neal ) jamais revenu à son niveau d'avant blessure. Dans ces conditions, leur saison est honorable et n'est même pas passé si loin de la huitième place à l'Est grâce à une attaque souvent performante. Cependant, le roster est clairement trop faible pour voir plus loin : Tinsley, trop souvent blessé, a du laisser la mène à Diener qui n'a rien d'un starter NBA ce qui handicape toute l'équipe. De plus, les Pacers sont des défenseurs très médiocres, fait largement dû à la faiblesse de la raquette ou Troy Murphy fait office de pivot titulaire et ou Jeff Foster doit souvent combler les trous tout seul. Bref, une équipe encore trop soft pour briller plus haut.

DOMINIQUE : Difficile d’être performant sans le meneur et le pivot de l’équipe… Les blessures de Jermaine O’Neal et de Jamal Tinsley ont gâché la belle saison des artilleurs Granger & Dunleavy. Opérationnels et motivés, ils auraient pu emmener l’équipe très loin. Orlando, par exemple, n’a pas un meilleur effectif que les Pacers. Enfin, sur le papier…

Quelles sont les forces et les fondations de l’équipe ?

STILLBALLIN : Indiana possède un effectif solide et complémentaire notamment sur les ailes avec les étonnants Danny Granger et Mike Dunleavy Jr (et Marquis Daniels en sortie de banc). Lorsqu’ O’Neal est là, il forme un joli duo avec l’intérieur shooteur Troy Murphy (sans compter le solide pivot rebondeur, Jeff Foster et le puissant Diogu).

KORVER : Une équipe jeune et talentueuse en attaque, très dangereuse à 3 points. Deux joueurs, Dunleavy Jr et Granger, à près de vingt points par match, bons shooteurs tous les deux, le second, athlétique et complet, ayant sûrement vocation à incarner l'avenir de la franchise. Jermaine O'Neal en fin de contrat en fin d'année, Indiana devrait avoir l'occasion de changer de cap en chassant un gros poisson. Pas de conflits d'ego majeur, un coach pas spécialement contesté ou contestable.

DOMINIQUE : Le duo de scoreur de l’aile. Dunleavy Jr & Granger ont explosé cette saison, se montrant dangereux et réguliers toute la saison. Que ce soit dans une configuration 2-3 ou en small ball sur les postes 3-4, les deux joueurs ont franchi un palier.

Quel est le plus gros besoin de l’équipe, quel genre/type de joueur comblerait les plus grosses carences de l’équipe ?

STILLBALLIN : Peut-être un meneur capable de prendre la place de Tinsley dont l’apport à l’équipe est insuffisant pour qu’Indiana décolle.
Si O’Neal part, les Pacers devront recruter un intérieur capable de scorer à proximité du panier. D’ailleurs, même si Jermaine reste, un tel joueur pourrait être intéressant pour le soutenir et même le suppléer lorsqu’il se blesse.

KORVER : Jamal Tinsley devrait être lâché par la direction, les dirigeants ne jugeant plus possible de confier la mène à un joueur loupant 20 à 30 matchs par an. Les ailes sont bien fournies; par contre la raquette gagnerait à être renforcée même si un retour de O'Neal en forme peut garantir une front line acceptable. De l'intensité et de la défense sont aussi demandés.

DOMINIQUE : L’équipe serait presque parfaite si O’Neal & Tinsley jouaient au niveau qui était le leur il n’y a pas si longtemps. Les remplacer poste pour poste est donc une nécessité à partir du moment où ils ne peuvent plus assurer leur service.

Qui prendriez vous à la place des GM lors de la draft ?

STILLBALLIN : L’intérieur supplémentaire pourrait être Darrell Arthur (oui, encore lui). Mais un excellent meneur comme DJ Augustin est encore présent. Augustin vaudrait vraiment le coup si il réussit les work-outs.

KORVER : Si DJ Augustin est encore disponible, les Pacers ne devraient pas hésiter. Vrai meneur privilègiant l'équipe à la gueule de sa feuille de stats bien que très capable offensivement ( du moins en NCAA... ), Augustin a les qualités nécessaires pour combler les manques de stabilité à la mène des Pacers. Petit mais plus costaud que Diener, c'est un bon coup étant donné les besoins de l'équipe.

DOMINIQUE : Kevin Love est fait pour être basketteur à Indiana. Blanc, doté d’un gros QI basket, il est parfait pour cette franchise et pour le jeu offensif du coach. Fans de Rick Smits, le sauveur est arrivé…


Pick n°12 : Sacramento Kings :

Quelles sont les raisons de l’échec de l’équipe ?

STILLBALLIN : Je ne suis pas sûr qu’on puisse parler d’échec. Avec un enchaînement délirant de blessures et un effectif où l’on compte les joueurs reconnus sur les doigts de la main d’un boucher (ndlr: 3), Sacto et son coach, Reggie Theus s’en sont plutôt pas mal sortis (ben ouais, jouent à l’Ouest, eux).

KORVER : Les Kings ont été décimés toute l'année par les blessures, pas besoin d'aller chercher plus loin les raisons d'un bilan médiocre. Les trois titulaires extérieurs ( Bibby, Martin et Artest ) ont tous été réduits à l'impuissance à un moment de l'année et Sacramento a du composer avec une équipe entièrement composée de seconds couteaux sans référence au premier plan, à part Brad Miller. Le départ de Bibby a définitivement consacré l'enterrement de la grande équipe de Sacramento du début des années 2000 et personne ne s'en inquiète vraiment vu la pente descendante sur laquelle est la franchise depuis deux ans. La défense reste très perfectible et la raquette incomplète en dehors du vieux renard Miller, affichant une grosse faiblesse au rebond ( seul Miami fait pire ).

DOMINIQUE : Bibby, Udrih, Artest, Martin & Miller ont manqué l’équivalent d’une saison NBA. Malgré toutes ces blessures l’équipe a terminé avec un bilan de 38 victoires pour 44 défaites, ce qui les aurait qualifié à l’Est. Tout ça avec un joueur comme Mikki Moore dans le 5…

Quelles sont les forces et les fondations de l’équipe ?

STILLBALLIN : Un franchise player inattendu mais toujours présent (Kevin Martin), un guerrier talentueux qui peut s’il le faut servir à monter un trade sympathique (Ron Artest) et autour de ça, toute une tripotée de joueurs qui fait bien son boulot (Miller, Udrih, Salmons, Garcia). Puis un bon coach apparemment.
Au final, Sacramento se retrouve avec une équipe agressive en attaque et adroite à longue distance qui joue plutôt juste.

KORVER : Par tradition, les Kings proposent un jeu très enlevé et ont même fini l'année en trombe une fois Bibby envoyé aux Hawks pour laisser la place à Udrih, intérimaire convainquant et plus intéressant à long terme. L'attaque, sans réel ancrage à l'intérieur, reste très performante, notamment au shoot extérieur, pour une équipe de bas de tableau et nombre de joueurs supposés inférieurs aux titulaires ( John Salmons très bon en début de saison, les shooteurs Garcia et Douby, Udrih à la mène donc ) ont assuré à un niveau qu'on ne leur soupçonnait pas ce qui est très prometteur pour l'avenir. Avec Kevin Martin et Ron Artest ( s'il reste ... ), les Kings tiennent à la fois un scoreur régulier et l'ailier le plus puissant de la Ligue.

DOMINIQUE : Le collectif instauré par coach Reggie Theus est brillant. Malgré la cascade de blessures, il a su mettre en place un système où des joueurs dits moyens étaient capables d’approcher l’apport des stars. L’interchangeabilité des postes 2/3 a été impressionnante, avec une excellente production des Salmons & Garcia quand il a fallu remplacer Martin & Artest.

Quel est le plus gros besoin de l’équipe, quel genre/type de joueur comblerait les plus grosses carences de l’équipe ?

STILLBALLIN : Un joueur capable de marquer efficacement et régulièrement à l’intérieur et/ou capable de défendre et de prendre des rebonds. Si il pouvait être athlétique cela équilibrerait bien la raquette aux côtés de Miller, Hawes et Abdur-Rahim.
Sinon, on peut se demander si le meneur Udrih va confirmer sa jolie saison et s’il n’aurait pas besoin d’un solide soutien.

KORVER : Les besoins de la franchise vont dépendre des futurs mouvement, notamment pour Udrih et Artest qui ne sont pas à l'heure actuelle Kings à coup sûr pour l'année à suivre. Si Artest plie une énième fois baggages, Salmons semble être taillé pour prendre la place ce qui n'est pas le cas à la mène où le vétéran Anthony Johnson ne sera sûrement pas le PG titulaire en novembre. A l'intérieur, à moins que Shelden Williams n'explose et que Abdur-Rahim ressuscite, les Kings auraient bien besoin de sang neuf, de muscle et de scoring pour soulager Brad Miller.

DOMINIQUE : Mikki Moore peut être sympa quand on le connaît, mais sur les parquets NBA, il a déjà atteint ses limites de titulaires depuis un moment.
Sacramento compte sur le développement de Spencer Hawes, intéressant en fin de saison quand il a eu l’opportunité de jouer. A ses côtés et toujours sous la coupe de Brad Miller, les Kings ont besoin d’un numéro 4 dur au mal et atlhétique.

Qui prendriez vous à la place des GM lors de la draft ?

STILLBALLIN : Darrell Arthur !!! Enfin !

KORVER : Il est probable qu'Udrih soit tenté par le challenge des Kings, peu d'équipes se bousculant pour lui donner sa chance comme starter. Dans ce cas, quelques big men sont encore disponibles dont le prospect encore très brut DeAndre Jordan et Koufos le Grec d'Ohio State. Un peu comme Lopez, Koufos n'est pas un monstre athlétique mais a des fondamentaux déjà complets ( ce qui est loin d'être le cas de Jordan que l'on considère comme plus prometteur à terme ), a écrasé la concurrence dans toutes les compétitions internationales jeunes et devrait déjà pouvoir exister dans une raquette NBA sans une année ou plus de transition. Un pivot classique doté d'un jeu en post-up déjà complet que n'ont pas la majorité des intérieurs de son âge.

DOMINIQUE : Darrell Arthur, que beaucoup comparent à un David West en meilleur rebondeur, ferait un énorme bien à la franchise, déçue des powers qui se sont plantés dernièrement, Abdur-Rahim, Thomas & Moore.

Les 13 autres profils.

1 commentaire:

Highfly05 a dit…

Excellent, Mikki Moore in the paint c'est du costaud c'est sûr!! Il fait peine à voir le pauvre!