21 mai 2008

Special Guest - StillBallin présente "Les Bulls n°1 de la draft. What else?".

(Article proposé par un chroniqueur indépendant invité sur ce blog, StillBallin.)

La saison 2007/08 était pour les Bulls un accident. Même s’ils ont été mauvais ils se sont, pendant une courte période, incrustés dans la course aux Play-offs qui mettait aux prises Philadelphie, Atlanta et Indiana. C’est pourquoi ils n’avaient que 1,7 % de chance de tirer la première place lors de la Draft Lottery.

Et ils l’ont eu. Thanks God (Jordan ? C’est toi qui as fait ça ?).

Ainsi, l’un des deux prodiges, Beasley et Rose, rejoindra un effectif déjà bien pourvu en talent (je vous rappelle que cet effectif est plus ou moins celui d’un candidat à la finale de la conf’ Est). C’est dire l’émoustillement que doivent ressentir les Chicagoans.

Ces deux joueurs auront tous deux un impact démesurable sur cette équipe.

En effet, Beasley, le Sentenza de la balle orange deviendrait ce véritable danger offensif à l’intérieur qui manquait tant à Chicago (même si depuis l’arrivée de Gooden, cette faiblesse était en partie résorbée). Son association avec Noah (et Tyrus Thomas en back up) laisse augurer un merveilleux avenir tant ces deux joueurs sont complémentaires.

Derrick « Robin Hood » Rose, de son côté, apporterait le liant entre les Deng, Gordon et Nocioni que les Bulls semblaient avoir perdu cette année. Son profil permettrait d’optimiser au maximum le rendement de ces déjà très talentueux joueurs, mais aussi celui des autres comme Noah, Thomas, Gooden ou Sefolosha.
Personnellement, je pense que les dirigeants de Windy City prendront Rose parce que son état d’esprit correspond plus à celui de Chicago, parce qu’Hinrich a
déçu alors qu’en ce moment ce sont des meneurs qui font de leurs équipes des prétendants au titre (Paul, Parker, Williams, Billups) et parce que leur prudence traditionnelle (plus les échecs de Thomas voire Fizer) devrait leur dicter de ne pas prendre un joueur dont les doutes sur la personnalité sont à la hauteur de son talent.

Cependant, je vais me livrer à quelques hypothèses suivant le choix qui sera effectué :

First Pick, Chicago Bulls: Michael Beasley

Si Beasley est choisi, la seule chose à faire ensuite est de trouver l’entraîneur capable de créer une alchimie entre tous ces talents et de les amener à défendre. En effet, l’effectif paraît déjà très séduisant avec notamment un cinq composé de Noah, Beasley, Deng, Hugues et Hinrich et un banc de haute volée avec Gordon, Gooden, Nocioni, Sefolosha, Thomas et Duhon.
Notez que je prévois les re-signatures de Deng, Gordon et Nocioni. Il n’est pas sûr que cela se passe comme ça mais si ce n’est pas le cas, Chicago aura suffisamment d’argent pour s’attacher des free-agents de haut calibre cet été.

Cependant, cette équipe aussi salivante soit-elle n’est pas une garantie de réussite car peu de ces joueurs sont capables de créer une osmose collective et aucune assurance n’est apportée quant à la défense. Avec le choix Beasley, ce sera la nomination du coach qui sera déterminante.

First Pick, Chicago Bulls: Derrick Rose

Si Rose est le premier à être appelé par Stern, Chicago devra effectuer quelques changements. En effet, Rose et Hinrich ne pourront que difficilement cohabiter (certainement au détriment de ces deux joueurs d’ailleurs) ; « Spock » pourrait du coup devenir une bien jolie monnaie d’échange.

Ainsi, Chicago pourrait essayer de récupérer un talentueux power forward susceptible d’apporter plus que le solide Gooden (qui pourrait alors être inclus dans l’échange d’autant plus que le fait qu’il lui reste une seule année de contrat peu intéresser beaucoup d’équipes).
Avec Rose, Deng devrait re-signer, tout comme Nocioni et Gordon. Si ce n’est pas le cas, Bon nombre de joueurs réputés et sans contrats devrait être aguichés par la présence de Rose et d’un effectif déjà talentueux.

Par ailleurs, des joueurs comme Noah, Thomas et Sefolosha devraient tirer les bénéfices de jouer aux côtés d’un meneur du calibre Rose et voir leur rendement augmenter de façon exponentielle (théorie de l’association de matière Paul-West-Chandler).

Si je pouvais tchourer la place de Paxson, GM des Bulls, je tenterais peut-être un pari fou : associer Rose à Beasley.

La combinaison Beasley-Wade-Marion à Miami serait pleine de promesses mais risquée tant que le Heat ne possède pas de meneur de qualité capable de diriger ces joueurs du type « je veux être le franchise player alors je veux la balle ». De plus, dans cette configuration, Beasley et Marion sont des joueurs un peu similaires (3/4 de taille moyenne pour des 4), tout comme quelques uns des meilleurs intérieurs en fin de contrat (Jamison et Elton Brand même si ce dernier est un vrai 4, il reste petit pour ce poste) dans l’hypothèse où Marion décide de s’envoler pour d’autres cieux.

Evidemment, un tas d’autres scénarios viables seraient possibles pour Miami mais je leur proposerais quand même un deal pour obtenir Beasley : Deng (que j’aurais re-signé) + Hinrich contre Beasley + Blount ou Jay Williams (car ils ont des gros contrats). On pourrait rajouter Gooden dans la balance et un autre mec du Heat avec un contrat costaud mais pas le niveau qui va avec (Banks par exemple).

Deng, parfait dans le rôle du lieutenant de Wade et d’un Marion repositionné en 4 (Luol est meilleur quand il ne doit pas assumer de leadership), et Hinrich pour mener tout ce beau monde et balancer quelques flèches à 3 points, pourrait faire du Heat un candidat sérieux au titre dès maintenant.

Cela donnerait à Chicago : Noah, Beasley, Nocioni, Hugues, Rose sur le terrain; Gordon, Gooden, Thomas, Sefolosha et Duhon sur le banc. Un effectif plus resserré mais aussi plus hiérarchisé et complémentaire. Rose en patron pourrait limiter les tendances individualistes de Beasley, remettre en confiance Deng et Hugues. Noah et Thomas pourrait tenir efficacement la raquette mais aussi ne pas perturber le jeu up-tempo que préconisera Rose (il leur serait même plutôt avantageux) et qui colle avec les autres joueurs.

Cela n’était qu’une rêverie de ma part (bien jolie quand même) mais illustre parfaitement les immenses possibilités de Chicago sur le marché des transferts avec un tel effectif.

Je ne sais pas si Chicago dominera les prochaines années comme par le passé (ouais, je sais, on m’a déjà parlé des histoires de cycles, et patati et patata…), mais ce qui est sûr, c’est que Noah est définitivement bien tomber lors de la draft 2007.

Article de StillBallin.

2 commentaires:

StillBallin a dit…

A propos de ce que je disais, Beasley tradé à Chicago contre Deng et Hinrich: il paraît que Riley ne serait pas contre l'idée de transférer son deuxième choix...

http://www.sun-sentinel.com/sports/basketball/heat/sfl-flsphyde21sbmay21,0,1487025.column

Dominique a dit…

Je pense que c'est plus pour brouiller les pistes qu'autres choses.

Il tente d'obtenir Hinrich, mais serait vraiment bête de laisser partir Beasley, seul joueur des Heat capable d'être un gros scoreur intérieur.

Riley se penche actuellement sur les cas Hinrich, Calderon & Ford.
J'imagine également qu'il doit surveiller la situation de Mo Williams, qui n'a pas forcément le profil idéal pour jouer pour Skiles.